Simire - L’histoire d’une chaise incontournable, la 510

L’histoire d’une chaise incontournable, la 510

Simire lance la chaise tubulaire en 1953. Elle était fabriquée avec un piétement tube, un dossier et une applique en multiplis hêtre. Le dossier et l’applique étant rivetés. Le montant du dossier était dans la continuité du pied arrière.
En 1958, elle est modifiée. L’assise devient encastrée. Le dossier, toujours appliqué, est plus large.
En 1963, Le dossier a retrouvé sa largeur initiale. Il devient, au même titre que l’assise, encastré entre deux listels métalliques. Changement technique, les pieds arrières sont fabriqués avec un cintre supplémentaire. Cela crée un point d'appui supplémentaire. Une traverse est soudée sous l'assise, ce qui permet plus de solidité.
En 1968, les rivets sont supprimés, la chaise est entièrement soudée électriquement. Pour renforcer le tout, une traverse de renfort est ajoutée sous l’assise. Les tubes supérieurs sont fermés avec des bouchons métalliques.
En 1983, Afin d’améliorer l’assemblage et l’esthétique, le listel supérieur du dossier intègre les 2 bouchons métalliques qui ferment les tubes. Concernant les 2 listels des assises, ils deviennent une traverse avant et une traverse arrière faisant partie intégrantes du châssis.
En 1998, la chaise subit un élargissement des dimensions suite à une modification de la norme des chaises scolaires. La largeur et la profondeur de l’assise sont augmentées de 20mm. La hauteur de l’assise est elle augmentée de 10mm.
En 2000, on dit au revoir au multiplis hêtre et bonjour à une assise et dossier en polypropylène. L'utilisation de cette matière plastique permet d'améliorer le confort en proposant un dossier a double galbes. Le polypropylène diminue également le poids de la chaise et le nombre de composants.